Twilight-Révélation
Bienvenue à Forks cher invité! Te sens-tu prêt à nous rejoindre dans ce monde??
Ce forum est un fow dit l'ancienne, pour plus d'information, allez lire au réglement ^^


Twilight-Révélation


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mini fan-fiction

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mini fan-fiction   Ven 25 Sep - 19:50

Je me permet d'ouvrir ce topic avec une de mes fans fictions. Elle à été écrite pour le concour fascination 50.

Chacun est en position d'attaque, leurs traits sont tirés exprimant une répugnance pour l'autre. Ils froncent le nez, ayant l'air d'avoir le cœur au bord des lèvres. Leurs muscles sont tendus, leur corps penché vers leur ennemi naturel. Pourquoi en arriver là ? Malgré mes nombreuses protestations ils ne changent pas leur attitude. Mon estomac est contracté en une boule compacte qui m'empêche de respirer normalement. Les battements de mon cœur se font incertains, bousculé par la panique envahissant mon cerveau et chaque partie de mon être. Cette envie incessante de s'entretuer me rends folle, toute cette testostérone pour prouver que chacun est plus fort que l'autre. Une lueur de défi dans les yeux, Jacob toise mon amoureux. Il ne tremble pas, pas encore, ses mains sont serrées, si fort que ses jointures blanchissent. Deux poings prêts à s'abattre sur le visage d'Edward. Des larmes de rage perlent au coin de mes yeux. La nécessité qu'ils éprouvent de tuer l'autre m'horripile au plus haut point. Des paroles venimeuses sont échangés.
«- Je refuse qu'elle aille à la réserve, clébard, comment veux-tu qu'un chiot comme toi la protège, tu ne peux que la blesser. Lance Edward avec une haine et une violence que je lui connais pas.
- Et avec toi, alors ? Infâme buveur de sang, tu ne peux la protéger des autres, tu es trop préoccupé à la sauvegarder de ta soif, de ton envie de lui sucer le sang et lui enlever la vie. Rétorque Jake, crachant ces paroles comme du poison pouvant s'infiltrer dans le cœur mort de ma moitié.
- Je sais me contrôler, moi. Je ne risque pas de perdre le contrôle lorsque je suis en colère ou triste. La réserve est beaucoup trop dangereuse pour elle, c'est hors de question.
- Ben voyons, il n'y a que ton petit nombril qui compte, tu ne te préoccupes même pas de ce qu'elle ressent, tu la brime, la poussant dans ses retranchements. Si elle veut me voir c'est son droit. »
Cette manie de parler de moi en ma présence, faire comme si je n'étais pas là, me rends folle de rage, discuter de ma personne, décider de ce que je dois faire ou pas sans ma concerter m'emplis de colère et me donne une brusque envie de les frapper, l'un comme l'autre. Je me racle la gorge, signalant ainsi mon assistance à la scène en train de se dérouler. Edward tourne son visage vers le mien et me lance un regard amoureux faisant s'évanouir toutes mes résolutions et aussi ma colère dans l'or en fusion de ses yeux. Mes épaules s'affaissent, je suis incapable de lui garder rancœur lorsqu'il m'éblouit ainsi. Un rire échappe à Jacob, je lui jette le regard le plus noir que j'ai en ma possession.
De nouveau, mon meilleur ami et son rival retourne à leur affrontement faisant rejaillir tous mes ressentiments. Pour me calmer j'observe attentivement ce qui nous entoure. Un lieu que je vois tout les jours depuis la fenêtre de ma chambre et que j'essaye de détailler plus attentivement. Derrière moi il y a la maison de mon père et moi. La bâtisse blanche surplombe une petite allée où est garée ma vieille Chevrolet rouge, la Volvo rutilante d'Edward et la voiture de Jacob. Les bois sont bien sombres aujourd'hui, à l'image de mon humeur. Je tortille une de mes mèches de cheveux nerveusement en fixant le bras de fer silencieux se déroulant sous mes yeux.
Le regard de chacun lance des éclairs, les corps sont élancés, prêt à bondir. Un sourire se dessine sur le visage de mon amoureux, son expression est moqueuse et il raille mon meilleur ami qui réagit aussitôt. Les traits de Jacob s'assombrissent et de fort tremblements agitent son corps, j'ai l'impression qu'il convulse et je sais qu'il ne va pas tarder à éclater. Ne réfléchissant pas une seule seconde je vais me placer entre les deux personnes qui comptent le plus à mes yeux afin d'éviter un carnage. Un grondement sourd s'échappe du gosier d'Edward. Un grondement féroce et emplis de fureur. Je sens que mon corps est projeté en direction de la maison. Je heurte violemment ma vieille auto et me blesse le poignée. Jacob éclate dans un bruit sourd. Des grognements bestiaux retentissent et la gueule du loup n'est plus qu'à quelques centimètres du corps d'Edward. Les yeux du loup sont fixés sur mon âme-sœur, un regard de défi l'invitant à s'approcher de lui. Un sifflement s'échappe des lèvres d'Edward, il se positionne de manière à être prêt à attaquer. Mon cœur effectue un grand-huit dans ma poitrine. Mon souffle est haletant, mes yeux embués de larmes et ma vision devient flou.
Un son furtif me provient depuis les bois, j'aperçois l'échine d'un grand loup noir, surveillant ce qui est en train de se passer. Un hurlement éclate dans la profondeur des bois et Jacob s'empresse de fuir à travers la végétation . Edward se retourne vers moi, il tente de m'approcher mais je le repousse brusquement en ressentant une douleur lancinante à mon poignet blessé. Je suis furieuse, je secoue la tête comme pour évacuer les images de ce qui vient de se passer. Nous restons de longues minutes à nous contempler, moi respirant la fureur et Edward la culpabilité.
Un son que je n'entends pas détourne l'attention d'Edward, Jacob se dégage de la forêt. Il est vêtu d'un simple short déchiré, il ne porte ni T-shirt, ni chaussures. Il s'approche à grandes enjambées de moi, j'ai un mouvement de recul instantané et Edward se place devant moi dans une position défensive. La haine qu'ils dégagent s'infiltre et empoissonne l'air, lui donnant une odeur infecte, salissant tous ce qui se trouve autour. Un cri s'échappe de mon cœur, jailli et met sur pause la scène se déroulant. Le regards des deux ennemis sont tournés vers moi, interrogateur. J'éclate brusquement en sanglot, les mains d'Edward caresse doucement mes cheveux et ma crise s'atténue lentement. Mon esprit est en pleine activité afin de trouver une solution pour que les deux garçons ne se battent pas. J'ai une soudaine illumination, un bras de fer. Cela leur permettrait de laisser agir leur testostérone et de les départager. Je m'écrie alors :
«- J'en ai marre de votre envie de vous entretuer pour un excédent d'hormone mâle. Vous voulez vous défier, je vous propose quelque chose, sans bagarre, sans violence. Un jeu de force vous forçant à vous contrôler. Un bras de fer !!
- Et tu as un enjeu Bella ? Parce que sinon je préfère que l'on s'entretue. Ma lance avec insolence Jacob en me donnant envie de lui mettre mon poing dans la figure.
- Bien sûr, vous saurez lequel est le plus fort. Même si je trouve cela absolument puérile. Je refuse de vous regardez vous battre à cause de moi, si l'un de vous était blessé je m'en voudrai toute ma vie. »
Edward exprime son accord par un hochement de tête et nous nous retrouvons quelques minutes plus tard au beau milieu de la forêt. Une cime d'arbre est située au centre de la clairière dans laquelle nous nous trouvons. Jacob s'en approche et invite d'un signe de tête Edward à le rejoindre. Il me dépose un baiser sur le haut du front afin de rejoindre précipitamment son ennemi mortel. Leur yeux expriment de l'arrogance et une lueur de défi passe entre eux. Jacob respire la sureté et ne semble pas douter une seconde de lui.
« - Tu n'as aucune chance, sangsue !! Lance-t-il
- C'est ça, chiot !! rétorque Edward. »
Jake pose son coude sur le support où va se dérouler le bras de fer, ouvrant la main, attendant qu'Edward vienne y placer la sienne. Lorsque celui-ci attrape l'impressionnante main de son adversaire chacun à un mouvement de dégout. Jacob tremble et est secoué par un frisson d'horreur alors qu'Edward plisse le nez et fronce les sourcils laissant apparaître une ride sur son front. Un contraste flagrant m'apparait. La peau brune et boisé de Jacob se mélangeant à la blancheur de craie de l'épiderme d'Edward. Une bataille entre le feu et la glace, la chaleur et le froid, le douceur et la dureté de la pierre.
La concentration vient s'installer sur les visages. Chacun focalise son attention sur son bras et le prolongement de celui-ci. Les muscles de chacun sont tendus et saillant sous leur derme. La respiration de Jacob est calme et posée, Edward, lui, a cessé tout simplement d'absorber de l'air. J'observe chaque mouvement, chaque modification d'expression, prévoyant le pire. Un silence incroyable règne. Les oiseaux se sont tuent, la vie semble avoir disparu de ce lieu. Une boule s'est formé dans ma gorge, l'enjeu de ce défi ne me concerne pas mais j'ai envie qu'Edward gagne, qu'il fasse ravaler sa prétention à Jake. Mon cœur semble s'être arrêté de battre et je suis en apnée, retenant mon souffle.
L'avantage est à Jacob, il semble faire un effort surhumain. La douleur marque ses traits, il toise Edward et émet des grognements gutturaux. Ses yeux sont plissés, rentrés dans leur orbite. Son bras est penché sur celui d'Edward, rassemblant tout son poids dans une seule partie de son corps. Ses muscle sont saillant, de la sueur vient perler sur son front. Son genou ne touche presque plus le sol, c'est comme si il s'appuyait sur son bras, seul appuie pour son corps gigantesque. Sa main emprisonne celle d'Edward, plus petite, moins impressionnante.
Mon amoureux ne semble pas éprouver de difficultés, même si il est mené, son visage est serein et son regard confiant. La fatigue ne l'atteint pas, évidemment et il ne transpire pas non-plus. L'or de ses yeux est figé, noyé dans son doux visage. Même dans un moment pareil je ne peux m'empêcher de remarquer sa perfection, sa beauté. Ses lèvres sont fendues en un large sourire dévoilant ses dents blanches. Un rayon de soleil vient prendre place et ajoute de la magie au décor. Faisceau lumineux sont réfléchie sur la peau d'Edward, dégageant des milliers de petit arc-en-ciel et m'éblouissant. Je cligne des yeux quelques secondes et lorsque je les rouvre le bras de Jacob est à quelques millimètres de la cime, frôlant presque le bois mort. La situation s'est retournée, ce qui laissait présager que Jacob serait le vainqueur de ce bras de fer n'est plus.
Cela fait déjà plus d'une heure que se déroule ce tour de force, la concentration n'a pas déserté les figure des deux ennemies. Les bras font des va et vient, agitation de brun et de blanc, mélange de deux peau luttant pour une victoire de prétention, pour assouvir son orgueil démesuré. Les mouvements deviennent flou, trop rapide pour mes sens d'humaine. Les odeurs se mélangent telle les mains et les doigts des deux antagonistes. Les nez sont plissés, des grimace de dégout apparaissent à intervalles réguliers sur le visage de chacun. Un sifflement brise le silence dans laquelle se déroule cette lutte. Des tremblements agitent chaque membre de Jacob, lui faisant perdre du terrain sur son adversaire. Le son d'une brusque inspiration se fait entendre et le jeune loup se calme, ne laissant pas voir son pelage caramel.
Le vent soulève les cheveux bronze d'Edward propageant son odeur délicate pour moi mais irritant les narines de Jake. Les mouvements se font plus lents, moins oppressant et moins violent. Une moue de douleur passe sur le visage de Jacob avant qu'un puissant fracas retentisse. La cime s'est brisée en deux, détruite par la force avec laquelle le bras de Jake à heurter le bois. Un souffle de mécontentement s'évanouit dans sa gorge. La colère et la déception noient ses prunelles noires, allumés par une résolution nouvelle. Il s'approche à grande enjambée de moi, m'attrape le visage et dépose un baiser au même endroit que l'a fait Edward précédemment. Mon amoureux, lui, a le visage fendu par un sourire victorieux. Il exalte de joie et m'attrape afin de me faire tournoyer dans ses bras. Je ne suis pas habituer à de telles élans d'émotion de sa part. La tête me tourne et mon cœur bat la chamade. J'embrasse le vainqueur avec passion.
Lorsque mon amoureux me relâche, celui-ci tends la main à Jacob dans un but purement sportif. Le loup attrape son bras et l'attire à lui. Il glisse quelques mots à son oreille avant de se frotter énergiquement le bras. Je suis heureuse de l'issue de ce bras de fer, la violence n'a pas eu lieu d'être et apparemment le deux ennemis n'ont pas l'intention de se battre à nouveau, pour l'instant.
Jacob disparaît dans la forêt, honteux de sa défaite et me laissant seul avec mon doux vainqueur.
Revenir en haut Aller en bas
Bella Cullen pause
Admin
avatar

Messages : 611
Date d'inscription : 13/08/2009
Age : 22
Localisation : Forks auprès d'Edward

Votre personnage
Espèce : Vampire
Relations :

MessageSujet: Re: Mini fan-fiction   Sam 26 Sep - 12:20

ouave, je trouve ça super!!!! bravo!!

_________________
Minou fou



[Je t'aime mon coeur !!! <3' Leonello ^-^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-revelation.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mini fan-fiction   Sam 26 Sep - 13:50

Merci Bella
Revenir en haut Aller en bas
Bella Cullen pause
Admin
avatar

Messages : 611
Date d'inscription : 13/08/2009
Age : 22
Localisation : Forks auprès d'Edward

Votre personnage
Espèce : Vampire
Relations :

MessageSujet: Re: Mini fan-fiction   Sam 26 Sep - 14:40

De rien Jacob ^^

_________________
Minou fou



[Je t'aime mon coeur !!! <3' Leonello ^-^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-revelation.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mini fan-fiction   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mini fan-fiction
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les mini-quêtes/évents de Slayers Online
» 40k Mini-Tournoi 2 VS 2 :: Samedi 5 février au Grimoire
» Mini Jeu le Seigneur des Anneaux
» Idée de mini jeux.
» Mini craft

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight-Révélation  :: Hors-Jeu :: Coin créa-
Sauter vers: